François Garnier

  • Une démarche progressive en 4 étapes :
    - Une grande image à décrire pour repérer et dire à voix haute des mots avec la lettre étudiée ;
    - La lettre à reconnaître, puis des syllabes et des mots à déchiffrer, pour entrer en douceur dans la lecture ;
    - Des modèles pour s'entraîner à écrire la lettre, des syllabes puis des mots, en écriture cursive ;
    - Des activités progressives pour découvrir les quantités et se familiariser avec les quatre opérations.

    Avec en plus :
    - Un alphabet récapitulatif des 3 écritures - Des premières notions d'orthographe grammaticale - Des histoires en fin d'ouvrage pour développer le plaisir de lire

  • (.) Il tire, François Garnier. Sur les ombres. Et d'abord sur la sienne. Solitude, seul ou pas seul. « Tellement de monde et si peu de regards. » Bien vu. Bien crié en silence. Avec la vraie audace que seuls peuvent avoir les discrets. Regarder en face. Sans emphase. Et jusqu'à la sereine et inattendue harmonie. L'auteur fait un clin d'oeil alors à Apollinaire pour le crépuscule de « Zone ». Mais on pense surtout à la dernière phrase, magnifique, du Désert des Tartares de Dino Buzzati, de celui qui a tout perdu, pas seulement la vie, mais ses espérances les plus chères : « Puis, dans l'obscurité, bien que personne ne le voie, il sourit ». François Garnier lui aussi évoque le sourire, et puis termine par « Je plaisante. » On est tout proche, en ces deux mots chargés de pudeur. Avec la dérision en plus. En dépit (ou à cause) de cela, il faut imaginer François Garnier « presque » heureux.

  • Ce premier écrit s'apparente à un essai romancé. À partir du thème bien connu de la dualité « Destin/Hasard », sont dressés des portraits de femmes différentes par leurs origines, conditions et comportements. Le récit, mâtiné de philosophie, poésie, humour, analyse sociétale, sentimentalisme, laisse libre cours à quelques explosions sémantiques, des néologismes voire à un délire verbal où s'entrechoquent idées, sensations et les mots, toujours les mots. Au bout du compte, j'invite le lecteur à découvrir le plaisir particulier de l'intrication de ces idées et de ces mots.

  • Véritable grammaire symbolique de l'image médiévale, ce livre est le fruit d'une enquête portant sur un grand nombre de documents, en particulier des enluminures. Pour tous les personnages mis en scène dans les images, il établit et propose une typologie des dimensions, des situations, des positions et des gestes, classés et décrits avec leurs significations. 179 photographies expliquées et 42 planches de dessins complètent le texte et facilitent la compréhension et l'utilisation de ce langage oublié depuis la fin du Moyen Âge et que l'homme d'aujourd'hui doit redécouvrir pour mieux pénétrer dans l'univers médiéval.

  • Les erreurs d'interprétation des images au Moyen Âge sont courantes dans quantité de publications. Lorsque la reproduction accompagne le texte comme une simple décoration, « pour faire joli », les mauvaises lectures d'images et les utilisations abusives ont une moindre importance. Mais, dès que l'iconographie médiévale est utilisée comme document, pour la recherche ou l'enseignement, ces fautes ont des conséquences graves. Elles diffusent systématiquement l'erreur et altèrent les théories construites sur de tels fondements.
    Le Sottisier d'iconographie médiévale relève plus d'une centaine de lectures fautives et d'utilisations abusives. Ces exemples, une part infime de ce que révélerait une enquête systématique, sont pris dans des publications diverses, en particulier des manuels scolaires et des périodiques, classés dans une typologie qui essaie d'englober la diversité des formes et des degrés d'erreurs. Leur présentation est suivie d'une conclusion proposant des remèdes élémentaires. Leur application permettrait d'éliminer au moins les confusions les plus graves et de conserver un minimum de sérieux aux sciences de l'homme et à l'enseignement utilisant les documentations figurées.

  • L'accueil fait au premier volume du Langage de l'Image au Moyen Age, signification et symbolique, ainsi que les demandes des chercheurs, des enseignants et du grand public cultivé, ont incité l'auteur à poursuivre ses recherches sur la signification des images médiévales.
    Plus la documentation photographique augmente, plus se révèle la richesse du code syntaxique constituant la " grammaire des gestes " utilisée par les imagiers de cette période. Le second volume, Le Langage de limage au Moyen Age II, grammaire des gestes, continue et complète le premier. On y trouvera, par exemple des chapitres sur la figuration du temps, les significations de la main placée sous le menton d'autrui, des deux mains posées sur les cuisses, ainsi que celles des relations avec des objets comme la boule, la ceinture, la colonne, le cornet, la fleur de lis, le phylactère, etc.
    Ces relations nouvelles constituent la partie la plus importante de l'ouvrage. Il a semblé utile d'ajouter à ces études syntaxiques, portant principalement sur les enluminures et les sculptures, deux catégories de documents qui intéressent directement le langage de l'image médiévale. En premier lieu, on a établi des parallèles entre des métaphores littéraires et les gestes qui leur correspondent dans les représentations ; une sélection de quelques textes montre à l'évidence que certains comportements plus ou moins conventionnels ont trouvé des formulations identiques, tenant compte de la spécificité des formes d'expression.
    En second lieu, on a remarqué que lorsque les graveurs illustrent les premiers livres imprimés, à défaut de pouvoir reproduire des scènes complexes de façon réaliste, comme cela devient l'habitude en peinture à la fin du XVe siècle, ils décrivent les faits et expriment les idées en utilisant le langage des imagiers des XIIe et XIIIe siècles. Leurs figurations simplifiées peuvent ainsi être riches de significations, grâce au caractère symbolique des signes.
    Cet ouvrage s'adresse donc à un public plus large que le premier puisqu'il aborde certains problèmes nouveaux qui concernent la littérature autant que l'histoire. De plus il traite du premier langage de la gravure imprimée.

  • Le régime du permis de construire et des autorisations d'urbanisme est régulièrement modifié afin de traduire les politiques publiques en matière de logement. Les dernières réformes introduites dans le souci de favoriser l'effort de construction (ordonnances d'octobre 2013, loi ALUR, loi Macron) ont ainsi modifié les règles d'instruction des autorisations d'urbanisme.
    Ce guide aborde ce régime juridique complexe de manière accessible et dans le respect du schéma opérationnel. Il expose les étapes clés d'une opération immobilière, de la préparation des dossiers à la conformité administrative, en passant par l'obtention de l'autorisation de construire, essentielle pour la mise en oeuvre d'un projet immobilier. L'ouvrage s'articule autour des trois étapes incontournables de toute demande d'autorisation de construire :
    - la phase préalable au dépôt : études de faisabilité, définition de l'opération de construction, qualification juridique des travaux ;
    - l'obtention ou le refus d'obtention : présentation de la procédure d'instruction, explicitation des choix offerts à l'administration ;
    - enfin, la mise en oeuvre, du déroulement du chantier à la conformité administrative.
    À jour des derniers textes parus et notamment de la loi Macron et de l'ordonnance du 23 septembre 2015 modifiant le livre Ier du code de l'urbanisme, ce guide, enrichi de nombreux tableaux et schémas, de conseils pratiques et de formulaires, offre toutes les clés pour maîtriser chaque étape de la procédure.
    Permis de construire et autorisations d'urbanisme est destiné aux services urbanisme des collectivités et notamment aux instructeurs des autorisations d'occupation et d'utilisation du sol, qui disposeront d'un outil résolument pratique pour suivre les dossiers qui leur sont soumis. Il s'adresse également aux urbanistes, aménageurs et architectes qui y trouveront une aide précieuse pour l'actualisation de leurs connaissances en la matière.

  • Laudiométrie, mesure de laudition, prend une place de plus en plus importante, quel que soit lâge auquel elle est effectuée.
    Laudiométrie sest beaucoup transformée grâce aux progrès techniques, et à la normalisation du matériel et des procédés.
    Cet ouvrage est un véritable guide pour réaliser non seulement les principaux tests utilisés en audiométrie tonale et en audiométrie vocale, mais également en audiométrie objective et en tympanométrie. Les auteurs développent également la démarche diagnostique et les pièges à éviter lors de la réalisation et au cours de linterprétation des différents tests daudition.
    Une large place est réservée aux notions fondamentales dacoustique physique et de psychoacoustique permettant de mieux comprendre les subtilités des différents examens. Un chapitre spécifique est consacré aux sonotraumatismes.
    /> Ajouts nouvelle édition :
    - actualisation générale de l'ensemble des chapitres et de l'iconographie (nouveaux dessins, plus de photos, passage à la couleur) - cette 3e édition s'adresse davantage aux audioprothésistes : l'équipe d'auteurs est formée de 3 ORL et 2 audioprothésistes. Ces derniers ont un niveau d'intervention double :
    - au sein de certains chapitres : introduction de paragraphes concernant les conséquences pour les audioprothésistes (par exemple pour les résultats des tests d'audition) - ajout d'un nouveau chapitre sur les applications en audioprothésie (correction de la surdité par l'audioprothèse) avec les nouvelles normes ISO (publiées début 2009).

  • Les deux auteurs de cet essai adoptent un point de vue anthropologique pour éclairer les changements de notre société. Ils posent notamment l'hypothèse d'un glissement de la frontière entre nature et culture, glissement qui altèrerait notre rapport au monde. Nous inclinerions ainsi vers une immédiateté et une emprise plus forte de l'instinctif et du pulsionnel dans nos relations sociales.

  • Cet ouvrage établit un état des lieux et présente une analyse poussée d'une des principales menaces actuelles auxquelles de nombreuses personnes sont exposées de par le monde : la prise d'otage. Du simple touriste au travailleur expatrié, dans de nombreux pays tout à chacun est aujourd'hui une cible potentielle pour des ravisseurs mélant la plupart du temps banditisme et idéologie extrémiste... Pour régler ces crises de K&R (Kidnap & Ransom), il faut alors entâmer de longues négociations, menées soit par les états et leurs services secrets, soit par des compagnies privées spécialisées agissant pour le compte de grandes multinationales. Les auteurs, spécialisés dans la sécurité et la gestion de crise, exposent donc ici clairement les moyens que les états et les groupes privés mettent en oeuvre préventivement pour contrer ces risques. Ils présentent ensuite les différents types de négociations menées par les services spéciaux ou les officines de sécurité. De nombreux cas concrets émaillent l'ouvrage, tirés de leurs propres expériences ou des «grandes affaires» mondialement connues.

  • Pour la 7e année consécutive, Le Grand Livre du Cyclisme Français, soutenu par la Ligue Nationale de Cyclisme, paraît avec sa maquette originale à l?italienne et sa pagination très importante (192 pages) qui en fait le plus complet de tous les annuels.
    Sans oublier une iconographie très riche puisque ­l?ouvrage réunit plus de 400 photos signées par les plus grands photographes du cyclisme.
    Et puis, comme chaque année, son atout principal : c?est le seul ouvrage qui couvre l?ensemble de la ­saison cycliste professionnelle, de janvier à fin octobre. Des premières courses en Australie jusqu?au traditionnel Chrono des Nations qui clôt les courses en Europe.
    Dans ce contexte, comment ne pas saluer les performances des champions français. Celles de Thibaut Pinot, éblouissant vainqueur d?étape et quatrième du Tour d?Italie. Celles d?Arnaud Démare, intouchable certains jours dans les sprints, tant sur Paris-Nice que sur le Critérium du Dauphiné. Celles de Romain Bardet, de Bryan Coquard, de Nacer Bouhanni et de Julian Alaphilippe, bien revenu de blessure. Des exploits désormais tous inscrits en lettres d?or dans unG rand Livre du Cyclisme Français qui n?en fait pas moins la part belle aux autres champions du peloton, de Peter Sagan à Christopher Froome.

  • Cet ouvrage se présente comme un antidote aux dérives instrumentales et managériales qui affectent aujourd'hui en profondeur le travail social. Face à la tendance actuelle à réduire le traitement des difficultés et des souffrances humaines à de simples procédures ou dispositifs, il engage les acteurs sociaux à fonder scientifiquement leurs interventions par une confrontation permanente entre la façon dont ils appréhendent la réalité sociale qu'ils ont pour tâche de traiter et un modèle explicatif susceptible d'éclairer les diverses modalités de la raison humaine.

  • L'ambition de cet ouvrage est de redonner de la substance à une notion tant décriée, celle d'assistance sociale. L'auteur revendique la nécessité de donner une assise scientifique à des fonctions trop empruntes d'idéologie et trop menacées par les contraintes conjoncturelles. La redéfinition du métier nous conduit à une recherche sur le fonctionnement humain, et nous contraint à intégrer cette permanente recherche à l'exercice quotidien de la profession.

  • Il existe un réel problème de définition du social et de l'intervention sociale.
    Certes bien des discours s'évertuent à apporter quelque éclairage mais généralement ils font l'économie d'une recherche approfondie sur l'homme et ses capacités, ses incapacités ou ses difficultés relationnelles à vivre sa socialité et à produire sa propre histoire. Ainsi en va-t-il des discours nostalgiques convoquant le passé humaniste et vocationnel du travail social comme, sur un versant différent, des représentations managériales à la quête a priori de la "rationalité instrumentale".
    Pour les auteurs, c'est dans la méthode expérimentale retrouvée qu'il faut redéfinir le social et en extraire les directions essentielles pour le travail social. En d'autres termes, toute considération qui ne partirait pas de l'expérience quotidienne et qui, après théorisation, ne se confronterait pas en retour à l'expérience quotidienne, ressortirait du mythe. Cette voie est affirmée par les différents intervenants du séminaire L.A.R.E.S.
    - I.R.T.S. qui traduisent cette volonté de nourrir de manière originale et fondatrice le renouveau d'une pensée sur le social en général et sur le travail social en particulier.

  • L'électronique analogique du composant a disparu pour laisser place aujourd'hui à la microélectronique. Les métiers de l'électronique ont dû évoluer. Ce manuel est complètement dédié aux référentiels des STS CIRA, électrotechnique, MI, MAI, ATI, domotique pour les domaines Informatique et réseaux. Il aborde essentiellement le traitement des signaux et leurs différentes représentations adaptées à la dualité temps / fréquence. Les technologies de la communication comme Bluetooth, WiFi, protocoles internet... servent de fil conducteur à la première partie de ce cours. Les notions et outils mathématiques du traitement du signal sont abordés dans la seconde partie de l'ouvrage. Elles sont introduites progressivement et illustrées par de nombreux exemples et exercices corrigés. Des bonus web accompagnent l'ouvrage avec des fiches techniques, des simulations sous Matlab et des exercices supplémentaires

  • Textes choisis et présentés par Valérie Corrège et François Garnier Le bonheur, état de plénitude, région paisible où l'être s'épanouit sans entraves, ne semble-t-il pas devoir échapper à toute narration, à toute description ? Ne peut-il être circonscrit que par la négative, alors même qu'il est ce qui guide chacun de nous ? C'est précisément ce que nous révèle cette anthologie : même si elles existent, peu nombreuses sont les oeuvres évoquant longuement la félicité acquise - innombrables au contraire sont celles qui tentent de la définir, essayent de l'approcher, cherchent les moyens d'y accéder.
    Les textes réunis ici empruntent toutes les voies : l'essai philosophique, le récit, la poésie, le théâtre, le discours, l'autobiographie. se rejoignent pour montrer à quel point la réflexion sur le bonheur efface les frontières des genres, nécessite une exploration multiple et toujours renouvelée.
    D'Aristote à Proust, de Rabelais à Nietzsche, les auteurs présentés explorent ou mettent en scène des conceptions du bonheur qui s'affrontent ou entrent en résonance, se nourrissent les unes des autres. Au lecteur de composer son propre bouquet - renouant ainsi avec l'étymologie du terme anthologie comme avec la nature même du bonheur, essentiel et pourtant impossible à cerner définitivement.

  • Dans ses éditoriaux rédigés pour ses diocésains au fil de plusieurs années, Monseigneur François Garnier nous invite à partager sa foi et ce qui lui tient à coeur. Rédigées d'une plume pleine d'allant, sans concession mais toujours bienveillante, ses méditations sur les grands moments de l'année liturgique sont simples et originales; elle s'adressent au public le plus large ; il y trouvera une nourriture spirituelle, morale et intellectuelle en pleine actualité avec le temps d'aujourd'hui.

empty