Olivier Beaumont

  • Quand françois couperin voit le jour, à paris en 1668, au sein d'une dynastie de musiciens originaires de la brie, le règne du roi-soleil brille de tous ses feux.
    Louis xiv aime la musique et la danse plus que tout et versailles sera terre bénie pour les artistes. a vingt-cinq ans, couperin obtient la consécration suprême : " estre au roy ". il joue à la chapelle royale, participe aux concerts et enseigne aux princes. organiste et claveciniste, françois couperin élabore, durant quelque quarante années, une oeuvre unique qui opère la synthèse entre les goûts français et italien comme celle entre le grand siècle et celui des lumières.
    A l'égal de jean-baptiste lully et de jean-philippe rameau, françois couperin occupe une place majeure dans l'histoire de la musique française. le claveciniste olivier beaumont évoque avec passion ce génie secret et complexe, ce musicien qui avouait avec grâce : " j'ayme beaucoup mieux ce qui me touche que ce qui me surprend. ".

  • Un nom : Le Pen. Un lieu : Montretout. Niché sur les hauteurs de Saint-Cloud, cet hôtel particulier de 430 m2 voit le clan se déchirer et se réconcilier depuis quarante ans. Jean-Marie Le Pen ne vit plus dans la vieille demeure mal entretenue, mais il y a conservé ses bureaux et y mijote encore quelques mauvais coups... Sa fille Marine, la "châtelaine de Montretout", a fini par claquer la porte. Sa petite-fille Marion y a passé l'essentiel de sa vie.
    Quant à l'ex-épouse, Pierrette, partie avec fracas au milieu des années 1980, elle est revenue sur la pointe des pieds et habite une dépendance au fond du jardin. Montretout, ce sont aussi des rencontres secrètes et improbables dans un château hanté, et des grandes fêtes où le Tout-Paris se bouscule pour dîner à la table du "diable". La saga politique sulfureuse d'une famille hors-norme, qui rêve de prendre le pouvoir suprême.

  • Les femmes et les hommes qui nous gouvernent ne sont pas dépourvus de travers politiques et personnels. Et la folie du pouvoir les amplifie sans conteste. Entre les colères homériques de Jean-Luc Mélenchon et de Nicolas Sarkozy, la paresse insoupçonnée de Nicolas Hulot, la vanité d'Emmanuel Macron, l'avarice de la famille Le Pen, le goût du "fric" de François Fillon ou la luxure de... Maudits péchés capitaux, dont l'histoire a souvent démontré qu'ils faisaient chuter nos puissants.
    Olivier Beaumont a enquêté sur les défauts plus ou moins cachés de nos dirigeants. Et il nous éclaire d'un jour nouveau sur leurs comportements parfois à peine croyables. Vous apprendrez ainsi que François Fillon s'octroyait, en plein coeur de "l'affaire Penelope", de longues pauses pour "s'aérer la tête", que Xavier Bertrand a équipé comme un food-truck le véhicule dans lequel il sillonne sa région pour gérer sa faim, que Gérald Darmanin collectionne maladivement tous ses souvenirs politiques dans des classeurs pour "voir briller" les yeux de sa maman.
    Sans oublier les coups de sang de Marlène Schiappa, l'orgueil mal placé de François Hollande et les aventures extra-conjugales d'un célèbre candidat à la présidentielle 2017... Au-delà des nombreuses anecdotes, pour la plupart inconnues du grand public, l'auteur brosse ici un portrait brut et cru de nos politiques, au plus près de leur personnalité, tels qu'on ne les a jamais vus.

empty