Littérature générale

  • Le château des Carpathes est hanté, et son village maudit. Les habitants de Werst le savent bien. Depuis la disparition du dernier baron de Gortz, toutes les créatures du diable et autres vampires s'y sont réunis. Chort ou Belzébuth, le jeune comte de Télek s'en moque. Il va monter, lui, franchir le pont-levis. Car ce château était celui de Gortz, son rival, et depuis la mort de sa bien-aimée, il n'a plus rien à perdre. Hormis, peut-être, la raison...
    Mais il faut être fou. Fou à lier, pour tenter une telle aventure.
    Personnage maudit, villageois terrifiés, atmosphère inquiétante : plongez au coeur d'un véritable roman gothique imprégné de science et de technologie.


  • Le scarabée d'or
    Étrange scarabée, en vérité, qui ressemble à une tête de mort. Couleur d'or avec des taches d'un noir de jais figurant les orbites et la bouche édentée. Tout autre que Legrand y verrait un mauvais présage. Mais lui, qui s'est exilé sur l'île Sullivan, se met soudain à croire en sa bonne fortune. À peine l'a-t-il découvert dans le sable que le mystérieux insecte le propulse sur la trace du capitaine Kidd. Une course au trésor dont il devra toutefois résoudre l'énigme...
    Énigme également, la disparition de cette lettre dérobée en haut lieu par un ministre indélicat. Le préfet de police sait qu'il la dissimule dans son hôtel, mais toutes les recherches entreprises à l'insu de l'odieux personnage restent vaines.
    Or la solution crève les yeux... Mais, à feuilleter l'album de Poe, on côtoie tout naturellement l'extraordinaire.


  • Quel est cet être impalpable et mystérieux, cette présence tapie dans lombre, prête à bondir pour posséder sa proie ? Le narrateur du Horla relate dans son journal la traque insensée quil entreprend contre une étrange créature. Et le lecteur assiste, impuissant, à son inexorable chute dans les abîmes de la folie Dans une seconde nouvelle, LHéritage, un couple sefforce de faire un enfant pour toucher lhéritage dune vieille tante. Mais lenfant ne vient pas, et léchéance approche. Que faire ?

    Illustration de couverture : Alexis Lemoine © Éditions Jai lu

  • Un palais magnifique, une gracieuse mélodie, des parfums enivrants... Au milieu de ces richesses, un homme vénérable, bien fait, entouré d'officiers et de domestiques magnifiquement vêtus.
    Sindbad a parcouru toutes les mers que le soleil éclaire. On dit qu'il a vu des merveilles, affronté des dangers, parcouru des terres inconnues.
    Les Indes orientales, le golfe Persique, l'Abyssinie, les côtes de l'Arabie. Heureuse, la mer du Levant.
    Et les îles... Celles de Vakvak, de Kela, de Comari, de Serendib... Hideux anthropophages, cyclopes effrayants, serpents démesurés, oiseaux fantastiques...
    Les aventures de Sindbad sont un envoûtement.

  • La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l'homme pressé. Une fillette, par mégarde, le heurte. Et l'irréparable se produit: l'homme la jette à terre, la piétine et s'éloigne, sans cesser de sourire...
    Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l'étrange Mr Hyde. Étrangeoe Plutôt diabolique, songe le brave notaire Utterson. Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, à cet individu dont la seule vue fait frémir?
    Car si jamais visage a porté l'empreinte de Satan, c'est bien celui de Mr Hyde...

  • Pour Tousseul, idiot congénital et analphabète, la vie n'est qu'une fuite éperdue loin du regard des hommes. Il ne s'arrête que pour mendier ou dérober de la nourriture, avant de trouver un jour refuge au coeur de la forêt. C'est là qu'il va construire la plus étonnante famille qu'on puisse imaginer, avec un groupe d'enfants aux dons étranges. Autant de personnalités que rien ne destinait à se rencontrer, mais qui ensemble forment les « plus qu'humains », une entité presque parfaite d'un ordre supérieur...

  • Rendu célèbre par le cinéma et la télévision (Blade Runner, Total Recall, Minority Report, Le maître du Haut Château...), Philip K. Dick est l'auteur de plus de cent vingt nouvelles dans lesquelles il explore les thèmes qui l'ont hanté toute sa vie - l'intelligence artificielle, les mondes parallèles, les simulacres, la manipulation -, en réponse aux deux interrogations fondamentales de son oeuvre : Qu'est-ce que l'humain? Qu'est-ce que la réalité?


  • Quand il débarque à Lilliput, Gulliver apparaît
    comme un géant au milieu de Pygmées hautement
    civilisés de quinze centimètres. À la terreur et à la
    stupeur succèdent une intelligence mutuelle et
    une entraide qui motivent, avant que la situation
    ne se gâte, la longue escale du héros...
    À la parution de ce conte corrosif, le succès fut
    immédiat : les contemporains ne manquèrent de
    lire entre les lignes la satire de la cour d'Angleterre
    que proposait Swift. Il ne se démentit jamais par la
    suite, car l'auteur avant tout y raconte une simple
    et universelle histoire, l'une des plus belles utopies
    de la littérature.


  • Peut-on être prêtre et amoureux ? Peut-on aimer la nuit et prêcher le jour ? Question bien embarrassante...
    Ajoutez-y une pincée de fantôme. Secouez. Et vous voici dans une mystérieuse histoire d'amour !
    Mais rassurez-vous, il ne s'agit que d'un rêve...
    Et d'ailleurs, Clarimonde, la belle courtisane, est morte depuis si longtemps...
    Mais au fait, que vient-elle faire dans ce présent ?
    Pourquoi trouble-t-elle encore les vivants ? Prenez garde, âme pure, de ne pas succomber aux charmes de cette immortelle ! La beauté dissimule parfois de puissants venins...


  • Lorsque don Alvare évoque Béelzébuth dans les
    ruines du palais Portici, le démon apparaît sous
    les traits d'une hideuse créature. Mais l'audacieux
    Alvare, vite maître de sa terreur, réduit le spectre
    à l'état d'esclave et en use comme Aladin de son
    génie. Sous les traits d'une sylphide, la créature
    n'a désormais plus rien de diabolique. Biondetta !
    Comment rêver femme plus désirable, à la fois
    innocente et perverse, tourmentée et abandonnée oe
    Imposture ou magie, cette aventure qui se déroule
    en plein carnaval de Venise présente toutes les
    facettes d'un divertissement amoureux.


  • Surgies de l'imagination des plus grands écrivains classiques et modernes, les figures surnaturelles hantent les rêves et la littérature et raniment, le temps d'une lecture, la magie et les terreurs de l'enfance.
    Anthologie conçue à l'intention du grand public, La Dimension fantastique est devenu l'ouvrage de référence pour l'étude du genre fantastique.

  • Edgar allan poe (1809 -1849).
    L'oeuvre de cet écrivain américain, traduite par charles baudelaire, a été l'objet d'un véritable culte en france. la maison usher... sinistre, mélancolique habitation dont les murs aveugles et froids se reflètent dans les eaux lugubres d'un grand lac à leur pied. comment évoquer cet endroit sans frémir ? oh, pas de terreur, non. la terreur même serait préférable à cette insupportable tristesse, ce total affaissement de l'âme qui saisit le voyageur quand il passe.
    Mais quand il s'arrête... ah ! l'effroi qui enserre son coeur et la pitié. car sur ce domaine navrant de désolation pèse une atmosphère de chagrin. et sur ses habitants, derniers rejetons d'une lignée si glorieusement ancienne, un air de mélancolie âpre, profonde, incurable. et le drame, le drame insensé qui va se jouer entre ces murs ne peut être qu'effroyable...

  • Vieillards ressuscités, esprits malfaisants, hallucinations macabres, monstres invisibles doués d'une puissance démoniaque, cannibales, vampires, créatures d'ombre et de mort...
    Un monde étrange côtoie le nôtre. Un monde hideux où le soleil accable, où les rires glacent le sang, un monde où les terreurs les plus folles, les plus affreux cauchemars, nés de nos cerveaux surchauffés, terrassent la réalité.
    Honoré de Balzac, Pétrus Borel, Saki, Fitz James O'Brien, Jean-Louis Bouquet ou Theodore Sturgeon le savent bien. À travers six chefs-d'oeuvre de la littérature fantastique, ils nous invitent à explorer des univers bien singuliers.
    Derrière la page, un autre monde commence...

  • «Sur son cou et sa poitrine on voyait des traces de sang, et sa gorge portait les empreintes des dents cruelles qui avaient ouvert ses veines...» Minuit. L'heure où les ténèbres recouvrent le monde... L'heure du vampire!
    Oh! Bien souvent, on ne le voit pas. Mais la pâleur morbide de ses victimes et les deux points rouges qu'elles portent dans le cou signalent son terrible passage.
    Depuis un siècle, le comte Dracula n'a cessé d'enflammer les imaginations. Son élégance froide et raffinée fascine. Hélas! Condamné à l'éternelle solitude, il doit, pour survivre, se nourrir chaque nuit de sang frais!
    Pour fêter les 100 ans du plus célèbre d'entre eux, huit vampires sont ici réunis. Huit nouvelles (dont une, inédite, de Claude Askew) sous la plume inspirée des plus grands maîtres du genre: Goethe, Polidori, Gautier, Crawford, Stoker, Jean Ray et Lovecraft...


  • Un nouveau volet axé sur la fantasy avec des auteurs précurseurs du genre (Maupassant, Matheson, Borges, Poe, Goethe, J. Verne, Stevenson, Wilde) selon un découpage thématique (dualité, altérité, au-delà, etc.).


  • «Seul, renfermant au-dedans de moi-même mon funeste secret, réduit à craindre le moindre de mes valets, et à envier son sort, car il pouvait se montrer au soleil et réfléchir devant lui son ombre, j'aigrissais ma douleur en y rêvant sans cesse. Je ne sortais ni jour ni nuit de mon appartement...» Peter Schlemihl est au désespoir. Mais comment refuser une telle proposition ? La bourse de Fortunatus ! Cet homme mystérieux en habit gris lui a offert, ni plus ni moins, une fortune inépuisable... en échange de son ombre. Étrange et, surtout, tentant ! Pouvait-il se douter que la générosité de l'homme n'était qu'un masque et que le marché lui coûterait si cher ? Proscrit de la société, Peter Schlemihl erre désormais à la recherche de son ombre - autant dire de son âme -, mais un pacte avec le diable n'est-il pas irrévocable ?
    Conte moral et philosophique, L'étrange histoire de Peter Schlemihl trouve sa source dans le célèbre Faust de Goethe et s'est imposé comme un classique de la littérature romantique.

  • Essai sur le baiser amoureux et ses différentes facettes à travers les souvenirs de l'auteur, mais aussi l'histoire de l'art, le cinéma, la philosophie, la littérature...

  • Pour quelle raison Isabelle, cette orpheline qui avait fui des années auparavant le village de Beaufort, est-elle de retour ? Et quelle folie a pu la pousser à acheter la maison Grisard, une vieille bâtisse isolée et à l'abandon, que certains jureraient hantée ? Autant de questions qui, ajoutées à la pâleur maladive de la jeune femme, ne cessent d'alimenter les commérages. Lorsqu'une vache est retrouvée exsangue non loin de là, le doute n'est plus permis, il se trame quelque chose d'étrange dans la maison Grisard...


  • «C'est une toute petite voix, grêle et apeurée,
    qui appelle dans l'abîme de mon coeur. Et elle crie :
    "Laissez-moi sortir, laissez-moi sortir", et j'éprouve
    l'impression qu'il y a quelque chose qui essaie de
    se libérer.»
    Sur le sol rouge de la planète Mars, un souffle chaud
    s'échappe d'un puits. Prise au piège dans la gorge
    de pierre, une âme en peine attend depuis dix mille
    ans, prête à s'incarner dans n'importe quel reflet.
    Respirer l'air, sentir le soleil pénétrer sa chair, être
    debout et marcher enfin !
    Smith, Jones, Regent et Shaw n'auraient jamais dû
    se pencher au-dessus de l'eau pure comme l'argent
    du vieux puits...
    Martiens aux yeux d'or, maisons aux piliers de cristal,
    chasseurs de dinosaures : voici huit nouvelles
    inquiétantes d'un maître du genre.


  • Devenue la dernière des Larmes du Phénix grâce au traitement de moines cambodgiens, Xiao Fei peut transformer les vampires en humains. Or ceux-ci veulent investir China Town. Le Draig-Uisge Patrick Lewis, un druide, doit s'unir à Xiao Fei pour refermer le portail aux démons

empty