• Au-delà de la rivalité entre Athènes et Sparte, cet atlas présente la diversité et la richesse du monde grec à l'époque classique et explique en quoi cette civilisation fut fondatrice.

    - Ressources, population, productions et échanges, dans un espace insulaire et semi-aride.
    - Une multitude de cités indépendantes et singulières : Athènes, Sparte, Corinthe, Thèbes, Argos, Métaponte, Syracuse...
    - Puissance, rivalités et conflits : de la victoire athénienne sur les Perses à Marathon (490) aux conquêtes d'Alexandre le Grand.
    - Un âge d'or des arts, des sciences et de la culture, dans les cités et les sanctuaires.

    Les 90 cartes et schémas originaux éclairent l'histoire de ces deux siècles considérés comme l'apogée de la Grèce antique.

  • Histoire de Sparte

    Nicolas Richer

    • Perrin
    • 15 Mars 2018

    "Sparte brille comme un éclair dans des ténèbres immenses". Ainsi Robespierre caractérisa-t-il la cité des Spartiates en 1794. Une telle formule manifestait un grand enthousiasme à l'égard d'une cité dont la législation, prêtée à Lycurgue, était censée pouvoir rendre les hommes égaux. Mais des hommes qui ont vécu il y a plus de deux millénaires peuvent difficilement être assimilés à ceux qui disent s'inspirer d'eux. C'est donc en pratiquant l'examen d'événements anciens que l'on peut, selon le conseil de Plutarque, s'essayer à "obliger la fable, épurée par la raison, à se soumettre à elle et à prendre l'aspect de l'histoire".
    Car Sparte doit bien d'abord être considérée comme une cité grecque de Grecs en Grèce. En d'autres termes, la culture des hommes de Sparte dans l'Antiquité était très semblable à celle des autres Grecs, bien que leurs organisations et leurs priorités différaient. Seront ainsi présentés les traits majeurs de l'évolution de la cité, du VIIIe au IVe siècle av. J.-C., non seulement d'un point de vue politique mais aussi artistique ou social. La richesse de la documentation portant sur les usages éducatifs, politiques, religieux et militaires permet ainsi d'examiner le fonctionnement d'une collectivité fascinante et originale, dont l'un des traits originaux consiste dans l'importance qu'elle accorde à la guerre.

  • L'âge d'or de l'Antiquité grecque raconté à travers 90 cartes et schémas, depuis la mise en place de la démocratie dans la cité athénienne et toutes les cités du monde grec comme Sparte ou Thèbes, jusqu'à la victoire des Macédoniens et les conquêtes d'Alexandre le Grand.

  • Quelle image a-t-on des Spartiates, sinon celle de professionnels de la guerre, capables de vaincre les Athéniens à l'issue de la guerre du Péloponnèse, en 404 avant J.-C.
    ? En fait, cette perception remonte à l'Antiquité, et l'Athénien Xénophon y a largement contribué ; il soulignait en effet que, en matière religieuse même, les Spartiates surpassaient tous les Grecs, par leurs pratiques systématiques visant à s'assurer la protection des dieux. C'est un ensemble de sources éparses mais très riches qui permet de comprendre le fondement d'une telle appréciation.
    De leur enfance à leur mort, les hommes et les femmes de Sparte vivaient dans un univers où la force des puissances surnaturelles était ressentie comme omniprésente, qu'il se soit agi des affects comme la Peur ou l'Amour, ou de dieux protégeant un espace déterminé. Les principales fêtes connues montrent clairement aussi de quelle manière les Spartiates veillaient à se rendre propices des entités divines, notamment en respectant les rythmes saisonniers naturels.
    Car l'harmonie de l'homme avec le cosmos était conçue comme nécessitant un effort constant, un effort qui était manifesté par le choix des hommes et des femmes censés être les plus qualifiés pour solliciter les dieux, ainsi que par l'organisation calendaire bien déterminée des activités religieuses.

  • Cet ouvrage consacré au monde romain antique expose dix thèmes, correspondant aux sujets les plus fréquemment traités dans les études universitaires : les premiers siècles de Rome, les conquêtes de la République et son évolution, les traits majeurs de l'Empire, les rouages de la domination romaine, les croyances et les pratiques religieuses, les divers modes de vie ayant existé en Occident ainsi qu'en Orient et l'évolution de l'Empire tardif jusqu'à la fin du Ve siècle de notre ère.
    Enfin, un dernier chapitre met l'accent sur l'importance et la richesse des créations littéraires nourries par le monde romain.

  • L'Antiquité grecque du Ve au Ier siècle avant J.-C.

    Grâce à plus de 200 cartes et documents, cet atlas explore la diversité et la richesse du monde grec, de l'époque classique à la période hellénistique.

    - Ressources, population, productions et échanges dans un espace d'abord balkanique et égéen qui s'élargit en Méditerranée puis au Proche-Orient.
    - Un monde en pleine effervescence, où se côtoient une multitude de cités indépendantes et de grands empires.
    - Puissance, rivalités et conflits: de la victoire athénienne sur les Perses à Marathon (490 av. J.-C.) aux conquêtes d'Alexandre le Grand puis à l'hégémonie romaine.
    - De l'âge d'or des arts, des sciences et de la culture classiques à la culture hellénistique qui rassemble une mosaïque de peuples.

    Cet atlas dresse ainsi le tableau d'une civilisation fondatrice où se dessine déjà l'ébauche de notre monde.

  • Cet ouvrage consacré à la Grèce dix thèmes correspondant aux sujets les plus fréquemment traités dans les études universitaires : le monde égéen au II, millénaire, la Grèce archaïque, Sparte à l'époque classique, les institutions et la vie politique athéniennes aux Ve et IVe siècles a. C. , les relations internationales, la vie économique et sociale, la vie religieuse, les sources littéraires... Il propose :
    - l'essentiel des connaissances à acquérir et les apports méthodologiques indispensables en licence.
    - une présentation du cours claire et simple pour faciliter la mémorisation.
    - des cartes, des chronologies et des encadrés pour faire du cours un aide-mémoire vivant.
    - un outil de travail efficace pour se familiariser avec l'explication de documents et la dissertation.

  • Cet ouvrage consacré au monde romain antique expose dix thèmes correspondant aux sujets les plus fréquemment traités dans les études universitaires (les premiers siècles de Rome, les conquêtes de la République et son évolution, les modes de vie, l'évolution de l'Empire tardif...). Il propose :
    - l'essentiel des connaissances à acquérir et les apports méthodologiques indispensables en licence ;
    - une présentation du cours claire et simple pour faciliter la mémorisation ;
    - des cartes, des chronologies et des notes pour faire du cours un aide-mémoire vivant ;
    - un outil de travail efficace pour se familiariser avec l'explication de documents et la dissertation.

  • Une nouvelle édition mise à jour de ce manuel tout en un (cours, méthodes, exercices).
    Un classique et une référence du catalogue de la maison.
    Des compléments documentaires mis en ligne pour les étudiants et les chargés de TD.

empty