La meilleure part des hommes

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

La meilleure part des hommes (PRIX DE FLORE 2008)

La narratrice, Élisabeth, journaliste à Libération, fait le portrait de trois hommes dont elle a été proche, et à travers eux d'une époque : celle de la fin des années 1980 jusqu'à aujourd'hui, principalement dans le milieu des militants de la cause homosexuelle et le Tout-Paris intellectuel. Au centre du roman, Willie Miller, sorte de Rimbaud post punk qui débarque à Paris en 1989. Semi-clochard, il rencontre Dominique Rossi, ancien gauchiste, un des fondateurs historiques d'Act Up. Tout semble opposer les deux hommes. Dominique est réfléchi, très politisé, issu d'un milieu bourgeois. Willie vient d'une famille de prolétaires juifs, il est désaxé, excessif, un brin pervers, violent et charmeur. Dominique, plus âgé et plus cultivé, éduque Willie, l'introduit dans le milieu homosexuel parisien, dont le jeune homme va vite devenir la coqueluche. Toujours à vif, Willie a un sens aigu de la médiatisation et du scandale, ses outrances choquent et amusent, il passe à la télévision, milite contre le safe sex... Le troisième homme du roman, Leibovitz, est un intellectuel médiatique qui passera progressivement d'un gauchisme pontifiant à une droite radoteuse. À travers eux, nous assistons à la naissance, joyeuse, et à la fin, malade, d'une période décisive dans l'histoire récente de la sexualité et de la politique en Occident.

  • EAN 9782070120642
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 305 Pages
  • Longueur 20 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 320 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Broché
empty