Nouvelles complètes

Nouvelles complètes

Résumé

Les Nouvelles ukrainiennes : Préface de Michel Aucouturier ; Les Veillées du hameau I : Avant-propos; La Foire de Sorotchintsy ; La Nuit de la Saint-Jean; Une Nuit de mai ou la Noyée; La Dépêche disparue - Les Veillées du hameau Il : Avant-propos; La Nuit de Noël ; Une Terrible Vengeance ; Ivan Fiodorovitch Chponka et sa tante; Le Terrain ensorcelé - Mirgorod : Un Ménage d'autrefois ; Taras Boulba ; Vii ; La Brouille des deux Ivan* Les Nouvelles pétersbourgeoises: Préface de Georges Nivat; La Perspective Nevski; Le Nez; Le Portrait (1 re version); Le Portrait(2e version); Le Manteau; La Calèche; Le Journal d'un fou - Les Nouvelles romaines : Préface de Michel Niqueux; Rome; Les Nuits de la villa - Dossier, Autour de Gogol: Aperçus sur la Petite-Russie, par Leroy-Beaulieu, Armand Sylvestre - Saint-Pétersbourg, par Gogol, Pouchkine, Custine, Balzac, Gautier, Dostoïevski - Le tchin, par Custine, Leroy-Beaulieu - Gogol et ses contemporains, par Pouchkine, Biélinski, Sainte-Beuve, Herzen, Mérimée - Jugements et interprétations, par de Vogüé, Barbey d'Aurevilly, Trotski, Merejkowski, Blok, Tynianov, Evdokimov, Nabokov, Siniavski - Postérité de Gogol au xxe siècle, par Biély, Boulgakov, Kafka.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

  • EAN 9782070124947
  • Disponibilité Indisponible
  • Nombre de pages 999 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 730 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Nicolas Gogol

1809-1852 Après des études médiocres, il s'établit à dix-neuf ans à Saint-Pétersbourg, où il trouve une place d'expéditionnaire dans un ministère. Instable, il abandonne bientôt son emploi et se met à écrire. Il se lie alors avec Pouchkine, qui sera pour lui un excellent conseiller. Un roman, 'Tarass Boulba', lui vaut une chaire d'histoire à l'université de Saint-Pétersbourg. Gogol donne alors une série de nouvelles pétersbourgeoises qui mettent l'accent sur le divorce existant entre le rêve et la réalité. De 1841 date son chef-d'oeuvre, qui introduisit le thème de la pitié sociale dans la littérature russe, 'Le Manteau'. En 1841, il rentre en Russie pour la publication de son roman 'Les âmes mortes' dont la seconde partie ne fut pas publiée. En 1848, il part pour Jérusalem afin de travailler, dit-il, à sa perfection spirituelle. Il en revient dans un état d'exaltation religieuse extraordinaire, et mène désormais une vie de prière et de jeûne. Épuisé, il meurt d'une fièvre typhoïde en 1852.

empty