Correspondance 1941-1959 et autres textes

Correspondance 1941-1959 et autres textes (édition établie, présentée et annotée par Marie-Sophie Doudet)

,

Résumé

Plus de quinze ans s'écoulent entre la première lettre échangée entre André Malraux et Albert Camus le 30 octobre 1941 et l'ultime billet envoyé par ce dernier à son ami. Quinze ans durant lesquels Albert Camus est devenu cet « écrivain important » qu'André Malraux avait pressenti dès la lecture du premier manuscrit de « L'Étranger » ; quinze ans qui voient le militant enthousiaste du Théâtre du travail d'Alger devenir un intellectuel engagé et reconnu mondialement. Quinze ans pour que le jeune homme qui envoyait timidement à son ainé son premier recueil de textes, reçoive le Prix Nobel de littérature. Quinze ans pour que le brillant compagnon de route du Parti communiste se rallie au gaullisme et en devienne le fervent propagandiste. Quinze ans pour que le Prix Goncourt de 1933 se détourne du genre romanesque pour se consacrer aux écrits sur l'art, tandis qu'Albert Camus, qui a connu à son tour le succès avec « La Peste », s'investit avec passion dans la voie du théâtre, si étrangère à André Malraux. Quinze ans, trente-sept lettres, des rencontres et des échanges, pour passer de « l'admiration » à « la pensée amicale » : Albert Camus grandit sans renier le « maître de sa jeunesse » tout en trouvant sa propre voie, André Malraux poursuit sa réflexion et réalise ses rêves de destin historique. Estime et attention réciproques marquent cet échange épistolaire prenant sa source dans la genèse éditoriale et littéraire d'une grande oeuvre.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

  • EAN 9782070146901
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 160 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 209 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Littérature argumentative > Art épistolaire, Correspondance, Discours

Albert Camus

1913-1960 - Le père d'Albert Camus travaillait dans un domaine viticole, près de Mondovi, pour un négociant de vins d'Alger. C'est dans ce département de Constantine que l'écrivain voit le jour en novembre 1913. Un an plus tard, Lucien Camus meurt à la bataille de la Marne et la famille s'installe à Alger. Albert y fait ses études, encouragé par ses professeurs dont Jean Grenier. Il commence à écrire très jeune et ses premiers textes paraissent dans la revue Sud (1932). Après le bac, il obtient un diplôme d'études supérieures en Lettres, section philosophie, mais la tuberculose l'empêche de passer l'agrégation. En 1935, il commence à écrire L'Envers et l'Endroit qui sera publié deux ans plus tard. A Alger, il fonde le Théâtre du Travail qu'il remplace en 1937 par le Théâtre de l'Equipe: entretemps, il a quitté le parti communiste auquel il adhérait. Il entre au journal du Front Populaire, créé par Pascal Pia: son enquête "Misère de la Kabylie" aura une action retentissante. En 1940, le Gouvernement Général de l'Algérie interdit le journal et s'arrange pour que Camus ne trouve plus de travail. Il s'installe à Paris et travaille comme secrétaire de rédaction à Paris-Soir. En 1943, il est lecteur chez Gallimard et prend la direction de Combat quand P. Pia est appelé à d'autres fonctions dans la Résistance. La rupture avec Sartre a lieu en 1952, après la publication dans Les Temps Modernes de l'article de Jeanson qui reproche à la révolte de Camus d'être "délibérément statique". En 1956, à Alger, il lance son "Appel pour la trêve civile", alors que dehors, on hurle des menaces de mort. Il obtient le prix Nobel de littérature en 1957.Le 4 janvier 1960, au Petit-Villeblevin, Camus trouve la mort en voiture. Il est enterré à Lourmarin où il avait acheté une maison.

André Malraux

1901-1976 Né à Paris, André Malraux entre à l'École des Langues orientales et dans les milieux artistiques de la capitale. Passionné d'archéologie, il accomplit une mission dans le Haut-Laos et se met au service du mouvement Jeune-Annam, puis des communistes chinois. Dès 33, il milite contre le fascisme et l'hitlérisme, puis dans l'aviation, aux côtés des républicains espagnols à partir de 36. Évadé d'un camp de prisonniers, il commande la brigade "Alsace-Loraine" pendant la libération du sol français. Il s'attache à la personne du général de Gaulle qui fera de lui un ministre de l'Intérieur, puis de la Culture. A 70 ans, il se déclare prêt à soutenir, avec une légion de volontaires, le combat des patriotes du Bangla Desh.ÿEcrivain engagé, cinéaste, résistant, amateur et théoricien des arts, ministre de la Culture du Général de Gaulle, romancier, essayiste, André Malraux est l'une des grandes figures politiques et culturelles de ce siècle.

empty