Journal - (1922-1989)

Journal - (1922-1989)

À propos

Tenu d'octobre 1922 à novembre 1989, le journal de Michel Leiris n'est intime qu'en raison d'une classification commode. Tout au long de ces pages, c'est sur le sens autant que sur la fonction d'une telle entreprise que Leiris s'interroge, s'attachant à y «projeter son propre reflet d'une manière absolument concrète», c'est-à-dire sans retouches ni ornements. Notées au jour le jour, avec des interruptions allant parfois jusqu'à des mois, voire des années - périodes où il se trouve en voyage ou en mission ethnographique, mais qu'il a retracées dans des carnets jusqu'à présent inédits -, les observations et réflexions sont plutôt celles d'un journal d'enquête dont soi-même serait devenu à la fois l'objet, l'informateur et l'interlocuteur. Ni Mémoires, ni chroniques, ni «confessions» donc, mais journal à bâtons rompus comme cela peut se dire d'une conversation, qui confère de la présence, donne de la voix à ce document publié ici dans son intégralité. En même temps qu'il éclaire sous divers angles, à différents moments d'élaboration, une oeuvre qui s'est voulue essentiellement autobiographique, ce journal réfléchit les mouvements de pensée et de création qui, de notre modernité, ont cherché à se porter à la pointe non sans parfois la contester, et auxquels Michel Leiris a adhéré : du surréalisme à l'existentialisme, en passant par la psychanalyse et l'ethnologie.

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime

  • EAN

    9782070726103

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    5 cm

  • Poids

    1 100 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Leiris

Michel Leiris (1901-1990) a fréquenté le groupe surréaliste puis collaboré à la revue Documents dirigée par Georges Bataille. Sa participation à une mission ethnologique de Dakar à Djibouti lui a inspiré le journal L'Afrique fantôme. Leiris a laissé une oeuvre littéraire, de nature autobiographique, avec L'Âge d'homme et La Règle du jeu (composé de Biffures, Fourbis, Fibrilles, Frêle Bruit). Enquête sur l'autre de soimême, son oeuvre est profondément marquée par l'expérience de la psychanalyse.

empty