Un espace inobjectif ; entre les paroles et les images Nouv.

Un espace inobjectif ; entre les paroles et les images

Résumé

« Je devais avoir 6-7 ans, quand on me rapporta d'Angleterre La Belle au bois dormant en pop up. Ouvrant ce livre, je vis soudain éclore un monde entre mes deux mains. Un monde léger, profond, un monde bleu profond. Je ne désirai qu'y pénétrer. Je n'en suis jamais vraiment revenue. Depuis lors, j'ai gardé la certitude que la pensée a au moins trois dimensions, déployant cet espace, où les mots et les images n'en finissent jamais de se rencontrer. Avec le recul, je me suis rendu compte que je n'ai jamais rien cherché d'autre que cet espace intermédiaire, où vient prendre forme tout ce qui nous importe. Espace ni subjectif, espace ni objectif, espace inobjectif. Notre chance est qu'il revient à certains artistes de jouer leur vie à ce jeu et de nous révéler alors le lointain qui nous habite. J'en aurais guetté toutes les approches, singulières ou plurielles. Ce recueil est le carrefour de leurs étranges mouvances. Il y va du déploiement de toute pensée, trouvant sa forme dans l'espace qu'elle fait soudain vivre. Rien n'est aujourd'hui plus menacé que cet espace paradoxal. Jusqu'à quand les contes nous seront-ils garants, comme La Belle au bois dormant l'aura été pour moi, que le grand maître de jeu continue d'être le désir en quête de lui-même ? » A. L. B.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782072843433
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 302 Pages
  • Longueur 22 cm
  • Largeur 16 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 588 g
  • Distributeur Sodis

Série : Non précisée

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Lettres et langues > Lettres > Lettres autre

Annie Le Brun

Annie Le Brun est commissaire de l'exposition. Elle est auteur notamment, chez Gallimard, de Soudain un bloc d'abîme, Sade (1986), On n'enchaîne pas les volcans (2006), Si rien avait une forme, ce serait cela (2010), Les arcs-en-ciel du noir : Victor Hugo (2012), Sade.ÿAttaquer le soleil (2014).

empty