L'identité de la France Tome 3 ; les hommes et les choses Tome 2

À propos

Les deux volumes formant le second volet de l'identité de la france - les hommes et les choses - s'organisent autour de deux thèmes, étudiés dans la longue durée : la démographie et l'économie.
Le second volume s'intéresse à la longue primauté de l'" économie paysanne " en france - forme d'économie globale oú la vie rurale est encore dominante par rapport à d'autres activités, industrielles et commerciales. tous les pays d'europe ont vécu, des siècles durant, en " économie paysanne " et tous s'en sont dégagés plus ou moins vite. la france plus lentement que quelques autres. cette économie de la france d'hier est d'abord présentée dans son infrastructure : la vie rurale elle-même, avec son poids démographique, les rythmes que lui impose la nature, la lente évolution de ses techniques, le rôle des nouvelles cultures importées du nouveau monde, la place respective de l'élevage, de la vigne, des céréales, de la forêt.
Le second chapitre est consacré aux superstructures, plus sujettes au changement et aux ruptures, et montre comment les villes, l'avènement de la grande industrie, le commerce, les progrès des moyens de transport, le développement du crédit et du capitalisme modernes ont été les instruments d'une déformation progressive de l'économie paysanne. jusqu'à l'irruption d'une autre économie, et à l'émergence d'une autre france à travers les turbulences, les changements et les violences de la contemporanéité.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire


  • Auteur(s)

    Fernand Braudel

  • Éditeur

    Flammarion

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    12/01/2009

  • Collection

    Champs Histoire

  • EAN

    9782081223004

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    536 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    360 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Fernand Braudel

Après avoir enseigné l'histoire en Algérie, au Brésil et en France, Fernand Braudel (1902-1986) est mobilisé en 1939 puis fait prisonnier dans les camps de Mayence et de Lübeck où il écrit de mémoire sa thèse consacrée à la Méditerranée au temps de Philippe II, qu'il publiera ensuite et dont il prolongera les pistes de recherche à travers plusieurs ouvrages consacrés au monde méditerranéen. Président de l'École des Hautes Études (VIè section), fondateur et administrateur de la Maison des Sciences de l'Homme, il est élu en 1984 à l'Académie française. Ses travaux, menés au sein de « l'École des Annales », ont révolutionné l'historiographie contemporaine.

empty