À propos

«Je le dis une fois pour toutes : j'aime la France avec la même passion, exigeante et compliquée, que Jules Michelet. Sans distinguer entre ses vertus et ses défauts, entre ce que je préfère et ce que j'accepte moins facilement. Mais cette passion n'interviendra guère dans les pages de cet ouvrage. Je la tiendrai soigneusement à l'écart. Il se peut qu'elle ruse avec moi, qu'elle me surprenne, aussi bien la surveillerai-je de près. Et je signalerai, chemin faisant, mes faiblesses éventuelles. Car je tiens à parler de la France comme s'il s'agissait d'un autre pays, d'une autre patrie, d'une autre nation.» C'est dans un style très personnel que Braudel livre les clés de l'histoire de France : il en observe, fasciné, l'extrême diversité ; analyse les mouvements profonds et silencieux qui traversent l'espace ; situe les enjeux de son milieu géographique et de sa position européenne ; révèle les poids énormes des origines lointaines, des techniques et des traditions qui ont modelé son paysage.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités


  • Auteur(s)

    Fernand Braudel

  • Éditeur

    Flammarion

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    11/04/2000

  • EAN

    9782082125406

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    1 182 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Poids

    825 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Fernand Braudel

Après avoir enseigné l'histoire en Algérie, au Brésil et en France, Fernand Braudel (1902-1986) est mobilisé en 1939 puis fait prisonnier dans les camps de Mayence et de Lübeck où il écrit de mémoire sa thèse consacrée à la Méditerranée au temps de Philippe II, qu'il publiera ensuite et dont il prolongera les pistes de recherche à travers plusieurs ouvrages consacrés au monde méditerranéen. Président de l'École des Hautes Études (VIè section), fondateur et administrateur de la Maison des Sciences de l'Homme, il est élu en 1984 à l'Académie française. Ses travaux, menés au sein de « l'École des Annales », ont révolutionné l'historiographie contemporaine.

empty