Fondations ; actes et mémoires et poésies

Fondations ; actes et mémoires et poésies

Résumé

Ce volume réunit « Les Fondations », rédigées durant les dix dernières années de la vie de Thérèse (1573-1582), les « Actes et Mémoires », ensemble de divers documents datés de 1561 à 1581, et les « Poésies ». Nous y avons ajouté le récit de la fondation de Grenade, rédigé par la mère Anne de Jésus à la demande de Thérèse. Le récit des « Fondations » fait véritablement corps avec le « Livre de la vie ». Dans les deux cas, nous sommes face à un écrit narratif dans lequel Thérèse se veut également pédagogue. Récit et enseignement ne cessent de s'entrecroiser. Souvent méconnu et tenu pour un écrit secondaire, une simple épopée, cet écrit est l'un des plus délicieux de la littérature espagnole. Thérèse écrivait au père Jérôme Gratien : « Je crois que vous aurez plaisir à le lire, car vraiment c'est savoureux » (lettre 138, 1, du 31 octobre 1576). Nous y découvrons le style si particulier que la Madre a mis en place sous la motion de l'Esprit saint et qu'elle désigne par l'expression « mi manera de proceder ». Cet ensemble d'écrits nous offre le portrait attachant d'une femme enracinée dans le concret de l'existence, pleine d'un réalisme non dénué d'humour. Les deux pieds bien posés sur le sol, sa tête et son coeur sont ancrés dans le ciel, c'est-à-dire en Dieu. Active et contemplative à la fois, telle nous apparaît celle qui aimait signer « Thérèse de Jésus ».

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782204096348

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    351 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    405 g

  • Distributeur

    Interforum

Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Christianisme généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le christianisme

Sainte Thérèse D'Avila

Thérèse d'Avila, née le 28 mars 1515 à Gotarrendura en Castille, entre à l'âge de 20 ans au monastère de l'Incarnation d'Avila. Elle y prend le nom de Thérèse de Jésus et découvre dans la prière silencieuse (l'oraison) le lieu de l'amitié et de l'intimité avec le Christ.ÿPassionnément désireuse de partager son expérience et de la mettre au service de l'Église, elle s'engage dans la fondation de nombreux carmels. ÿElle a laissé une oeuvre écrite majeure et est devenue l'une des plus grandes mystiques de l'histoire chrétienne. Elle va réformer le carmel et mettre l'oraison, relation d'amitié avec Dieu, au centre de la vie religieuse. À travers ses écrits, où se distinguent surtout Le Livre de la Vie, le Chemin de perfection, les Demeures et les Fondations, sainte Thérèse donne à ses lecteurs un enseignement lumineux.ÿ Certains théologiens de son temps se sont montrés hostiles à la pratique de la prière silencieuse par les femmes. ÿPar son action, par sa pensée mais plus encore par sa vie elle-même, elle a contribué à la prise de conscience de la mission et de la dignité de la femme dans l'Église et dans la société. ÿPaul VI la déclare première femme Docteur de l'Église le 27 septembre 1970.

empty