Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

La peau

À propos

En 1943, Curzio Malaparte, grand correspondant de guerre et officier de liaison auprès des Alliés, se trouve à Naples avec les troupes américaines venues libérer le pays. Entouré de ces hommes fraîchement débarqués en Europe, que les années de combat et de désillusion n'ont pas encore abîmés, l'auteur entreprend une tragique odyssée à travers une Italie en ruine, livrée à la misère et au chaos. Partout on se livre aux plus viles exactions. Comme un écho au tumulte des hommes, le Vésuve entre en éruption, les animaux meurent au supplice, la terre se déchire. De page en page, la complexité de ces destins happés par la brutalité de l'Histoire se déploie sous l'oeil de l'auteur, intransigeant jusqu'à l'écoeurement avec la cruauté des faits. Et c'est là la force de son récit : outre la beauté de son style, c'est sa capacité à s'indigner et à indigner le monde qui demeure remarquable. Curzio Malaparte poursuit avec La Peau sa magistrale entreprise de témoignage sur la Seconde Guerre mondiale.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782207254493

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    403 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    14 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Curzio Malaparte

Né à Prato près de Florence en 1898, Curzio Malaparte rejoint à seize ans l'armée française, est blessé en Champagne et se voit décoré de la Croix de guerre avec palme. De retour en Italie, il mène une carrière d'écrivain, de correspondant de guerre et de journaliste. Ses écrits engagés, Technique du coup d'État (1933), Le soleil est aveugle (1940), Kaputt (1943) lui valent d'être tour à tour déporté, censuré et assigné à résidence par les régimes fasciste et nazi. De sa participation aux combats pour la libération de l'Italie, il tirera La Peau en 1949. Il meurt à Rome en 1957.

empty