Kaddish

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Kaddish

Traduction MARY BEACH  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Le kaddish est la prière des morts dans la religion hébraïque. Allen Ginsberg a choisi ce titre pour le long poème qui ouvre ce recueil pour célébrer la mémoire de sa mère Naomi qui est décédée en 1956. N'ayant pas assisté aux derniers moments de cette dernière, le poète a décidé de lui consacrer ce texte qui mêle l'amour et la rage, une danse endiablée avec la Mort au son d'un musicien de jazz et des souvenirs nostalgiques de la ville de Paterson où il a passé son enfance et où a vécu le grand poète William Carlos Williams. Ce questionnement sans concession aucune sur la foi, la transcendance, le destin de l'être humain se conjugue avec des réminiscences de son passé qui affluent comme autant de visions apocalyptiques ou torturantes est une litanie chargée de peurs et d'angoisses, de sentiments déchirants et d'intuitions fulgurantes. Dans ces pages, tout comme dans les autres écrits contenus dans ce livre, Ginsberg définit son art poétique. C'est la transcription hallucinée d'un flux de conscience charriant les éléments les plus disparates et les plus contradictoires, mais qui sous-tendent son expérience unique et pourtant partagée avec tous les grands poètes disparus et avec ses parents, ses amants et ses amis.

  • EAN 9782267017465
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 215 Pages
  • Longueur 20 cm
  • Largeur 13 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 240 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Poésie

Allen Ginsberg

Allen Ginsberg est né le 3 juin 1926 à Newark dans une famille juive. Son père est professeur d'anglais et poète ; sa mère, Naomi, milite au parti communiste. Adolescent, Allen découvre Walt Whitman. À Columbia University, il rencontre William Burroughs et Jack Kerouac. Il publie Howl en 1956. Ce long poème en prose, qui relate les expériences de Ginsberg avant 1955 ainsi qu'une histoire de la Beat Generation, dont il est l'un des membres fondateurs, fait scandale à cause de son langage cru. Il est temporairement interdit à la vente pour obscénité avant qu'un juge ne reconnaisse l'importance de l'oeuvre pour son époque. En 1961, il publie Kaddish for Naomi Ginsberg, où il relate la maladie paranoïaque de sa mère et leur relation angoissée. Dans les années 60, Ginsberg part en Inde en quête d'un guide spirituel (expérience qu'il relate dans Les journaux indiens). Le bouddhisme tibétain restera une influence importante. Suite à la mort de Jack Kerouac (1969), il compose son élégie Memory Gardens. En 1972, The Fall of America est récompensé par le National Book Award pour la poésie. Il figure ensuite parmi les finalistes du prix Pulitzer avec Cosmopolitan Greetings. Allen Ginsberg meurt le 5 avril 1997 à New York d'un cancer du foie.

Broché
empty