Shikasta

Traduit de l'ANGLAIS par PAULE GUIVARCH

À propos

Ceci est l'histoire d'un monde qui pourrait être le nôtre.
Depuis l'instant où apparaît la vie sur cette planète bleue, dans la moiteur des mares et des étangs, jusqu'au moment où le feu nucléaire menace d'emporter la civilisation qui a fini par se développer à sa surface, voici contée l'histoire de Shikasta, jadis riche et florissante, désormais stérile, inhospitalière, « blessée à mort » - mais qui ne demande qu'à renaître.
Shikasta ? Un monde sur le berceau duquel se sont penchés deux empires galactiques antagonistes, Canopus et Sirius, qui au terme d'une guerre sans merci s'en sont partagé les terres pour chacun de son côté y conduire des expériences évolutionnaires. Et c'est du point de vue des émissaires de Canopus, venus rendre compte des résultats de ces manipulations à l'échelle d'une planète, que va nous être narré le destin tragique de l'humanité - celle de notre Terre.
Au fil d'une édifiante succession de textes de formes diverses - rapports, lettres, documents d'archive, le poignant témoignage d'une jeune Shikastienne..., se réécrit sous nos yeux le (véritable ?) récit de l'aventure humaine, les tâtonnements, accomplissements et erreurs d'une espèce faillible guidée sans le savoir par des puissances qui la dépassent ; des puissances dont la rivalité risque de mettre un terme prématuré à l'expérience Shikasta, déjà mise à mal au fil des siècles par les errements de primates peut-être devenus trop intelligents pour leur propre bien...
Si Lessing avait initialement prévu d'offrir avec Shikasta un récit auto-suffisant, un genre d'histoire secrète de l'humanité, le concept de civilisations extraterrestres suffisamment avancées pour influer sur le destin d'une planète entière l'a fascinée au point qu'elle est ensuite revenue à quatre reprises dans l'univers de Canopus dans Argos, avec Mariages entre les zones trois, quatre et cinq, Les Expériences Siriennes (qui a inspiré un opéra au compositeur contemporain Philip Glass), L'OEuvre du Représentant de la Planète 8, et Les Agents Sentimentaux de l'Empire Volyien. Si le cycle revient à l'occasion sur le sort de notre planète (en l'abordant d'autres points de vue), leur auteur se penchera surtout sur de nouveaux mondes à divers stades de développement social et technologique - chaque roman se répondant l'un l'autre, tout en explorant de nouveaux territoires interstellaires ; au point que la série forme un genre de tapisserie s'étalant sur des millénaires.
Brassant avec talents le mythe, la fable et l'allégorie, fortement inspirée par le soufisme, Doris Lessing signe avec Canopus dans Argos : Archives - qu'elle considérait comme un des sommets de son oeuvre littéraire - un véritable opéra spatial questionnant la nature même de ses congénères, leur rapport à des notions aussi fondamentales que la sexualité, la politique, la mortalité ou la transcendance.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Doris Lessing

  • Traducteur

    PAULE GUIVARCH

  • Éditeur

    LA VOLTE

  • Distributeur

    SODIS

  • Date de parution

    15/09/2016

  • Collection

    Imaginaire

  • EAN

    9782370490292

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    474 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15.5 cm

  • Épaisseur

    3.6 cm

  • Poids

    668 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Doris Lessing

Doris Lessing (née Doris May Tayler, le 22 octobre 1919 à Kermanshah, Perse) est un écrivain britannique, lauréate du prix Nobel de littérature 2007. Ce dernier a couronné « la conteuse épique de l'expérience féminine qui, avec scepticisme, ardeur et une force visionnaire, scrute une civilisation divisée ».

Célèbre dès son premier livre, Vaincue par la brousse (1950), auteur d'une vingtaine de romans dont le best-seller international Le Carnet d'or (1962), elle est très vite apparue comme une femme de lettres engagée et militante, notamment pour les causes marxiste, anticolonialiste, anti-apartheid et féministe.

L'?uvre de Doris Lessing est profondément autobiographique, s'inspirant notamment de son expérience africaine, de ses années de jeunesse et de ses engagements sociaux et politiques. Son style romanesque, épique, réaliste et lyrique lui a permis d'aborder différents thèmes tels que les conflits de cultures, les injustices raciales et ethniques, la contradiction entre la conscience individuelle et le bien commun, la violence entre les êtres et les classes, le déracinement, l'enfance. Très appréciée pour sa diversité et son éclectisme, l'auteur a su faire une immersion dans le domaine de la science-fiction (Shikasta en 1981) ou du roman psychologique (L'Été avant la nuit) et a même un temps évolué vers l'ésotérisme et la parapsychologie avec La Descente aux enfers (1971).
Prix Nobel de littérature 2007

empty