Descartes, l'homme et l'oeuvre

Descartes, l'homme et l'oeuvre

À propos

Après son ouvrage classique sur La découverte méta- physique de l'homme chez Descartes (PUF, 1950) qui, « à l'étude du système », préfère celle de « l'expérience ontologique », Ferdinand Alquié publia son cours sur Science et métaphysique chez Descartes en 1955 (repris par La Table ronde sous le titre Leçons sur Descartes), et résuma son approche dans l'ouvrage que voici, paru initialement en 1956 dans une collection qui visait à présenter « l'homme et l'oeuvre », c'est-à-dire à ne pas séparer la pensée d'un auteur de ses expériences vé- cues. Cette correspondance entre l'esprit de la collec- tion et les conceptions d'Alquié explique sans doute la très grande réussite de cet ouvrage, qui retrace l'oeuvre de Descartes dans son déroulement chronologique, des premières approches scientifiques à l'élaboration d'une métaphysique et aux considérations morales des der- nières années.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782710380559

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    254 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    158 g

  • Distributeur

    Sodis

Infos supplémentaires : Broché  

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Biographies / Monographies

Ferdinand Alquie

Né à Carcassonne en 1906, F erdinand a lquié fut professeur de philosophie à la Sorbonne.ÿSpécialiste du XVII e siècle (Descartes, Spinoza, Malebranche), il est l'auteur d'études devenues classiques d'histoire de la philosophie. Il est aussi l'éditeur des Œuvres philosophiques de Des- cartes (3 vols., Classiques Garnier) et des Œuvres philosophiques de Kant (3 vols., Bibliothèque de la Pléiade). Auteur d'essais originaux comme Le Désir d'éternité (PUF) ou La Conscience affec- tive (Vrin), proche d'André Breton, il a en outre publié une Philosophie du surréalisme (Flamma- rion). Il est mort en 1985 à Montpellier.

empty