À propos

Ce petit chef-d'oeuvre, écrit quatre ans avant la mort du philosophe, pose le problème de la retraite intérieure, du loisir lettré, de l'arrêt de l'activité civique. L'auteur s'y justifie d'abandonner la politique au profit d'une contemplation de la nature ; il montre que contempler, c'est agir, et que participer aux affaires publiques n'est pas une obligation absolue. La contemplation est pour l'homme une façon de se grandir.


Rayons : Littérature > Œuvres classiques > Antiquité


  • Auteur(s)

    Sénèque

  • Traducteur

    PIERRE MARECHAUX

  • Éditeur

    Rivages

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    02/11/2016

  • Collection

    Rivages Poche ; Petite Bibliotheque

  • EAN

    9782743638023

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    178 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    110 g

  • Support principal

    Poche

Sénèque

Né entre 2 av. et 2 ap. J.-C. à Cordoue et mort en 64 ap. J.-C. à Rome, Sénèque était un homme politique, un écrivain et un philosophe romain. Il fut le précepteur de Néron, qui l'impliqua dans la conjuration de Pison et le contraignit au suicide. Son oeuvre philosophique (Lettres à Lucilius, De la providence) illustre les principes moraux du stoïcisme.
Les neuf tragédies réunies dans ce volume ont été une source d'inspiration majeure pour des auteurs comme Calderón, Shakespeare, Corneille ou Racine. Tombées en disgrâce quand les monarques de l'âge classique y ont perçu des éléments pouvant alimenter des pensées séditieuses, l'oeuvre dramaturgique de Sénèque a été réhabilitée en France par Antonin Artaud et son " théâtre de la cruauté".

empty