La bête La bête
La bête
La bête

La bête

Traduction PIERRE BREVIGNON 

À propos

« J'ai quand même entendu dire que le cochon est un animal intelligent.- C'est une simple formule. Tu ne mesures pas les implications de ton scénario quand tu parles d'un cochon qui vient libérer d'autres cochons. Ça signifie qu'un cochon devrait venir devant l'enclos, analyser un problème totalement étranger à son univers, concevoir une solution, puis agir selon une motivation précise : la libération d'autres cochons, pour des raisons qui lui seraient propres. Et ça, mon garçon, c'est juste impossible. »Il pèse une demi-tonne, mais court à la vitesse d'un léopard. Ses yeux rouges, sa raie de poils blancs et ses défenses monstrueuses semblent tout droit surgis d'un cauchemar d'enfant. Son intelligence et sa ruse sèment la terreur parmi les fermiers. Alan Treval, écologiste intrépide, et son fils Michael partent sur les traces de l'animal le plus diabolique d'Australie... ou serait-ce le contraire ?Traduit de l'anglais (Australie) par Pierre Brévignon

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782746715837

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14.6 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    329 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Kenneth Cook

Kenneth Cook (1929-1987), romancier, journaliste, fondateur d'une ferme de papillons, s'est rendu célèbre en publiant un chef-d'½uvre de roman noir, Cinq matins de trop (Autrement, 2006). Ses nouvelles lui ont offert trois best-sellers, dont Le Koala tueur (Autrement, 2009 ; Editions de la Loupe, 2009) et La Vengeance du wombat.

empty