Race et corps dans l'ordinaire colonial

(Direction), (Direction), (Direction),

À propos

L'ambition de ce dossier est d'effectuer un pas de côté par rapport à une histoire de la race, souvent saisie au niveau des représentations scientifiques, littéraires et photographiques, pour s'intéresser à la manière dont la différence des corps est construite, interprétée, administrée et négociée en contexte colonial dans le cadre des interactions et des pratiques ordinaires.
Après un état des lieux sur la riche historiographie consacrée à la « colonisation des corps » et à l'incorporation de la domination coloniale, ce numéro propose une nouvelle lecture ancrée dans les pratiques et le quotidien, à partir d'études de cas situées en Afrique ou en Asie, qui décrivent la manière dont les catégorisations et hiérarchisations sociales et raciales sont mises en jeu de manière très concrète dans les sociétés impériales et coloniales à travers le corps des acteurs. Le débat sur le livre d'Ann Laura Stoler (Carnal Knowledge and Imperial Power, 2002) est l'occasion de revenir sur la réception en France des thématiques postcoloniales.


Sommaire

- Introduction. Race et différence des corps en situation coloniale ; Clément Fabre, Christophe Granger et Isabelle Surun.
- L'ordinaire de la famine. Administrer les corps affamés au Bengale colonial au XIXe siècle ; Éléonore Chanlat-Bernard.
- Mise en scène de soi d'un chef en situation coloniale (Togo allemand, 1887-1914) ; Kodzo Gozo.
- Le sens de la route. Accidents de la circulation et sensibilité chinoise (concession internationale de Shanghai, 1911-1918) ; Clément Fabre.
- De l'idéal de soi au corps déclassé. Corps et internement psychiatrique (Madagascar, années 1920-1930) ; Raphaël Gallien.
- Care et corps dans les relations de domesticité au Kenya et en Rhodésie du Sud (années 1920-1940) ; Isabelle Surun.
- Débat autour d'un livre. Ann Laura Stoler, Carnal Knowledge and Imperial Power: Race and the Intimate in Colonial Rule ; Pascale Barthélémy, Emmanuelle Saada, Daphné Budasz et Ann Laura Stoler.
- Varia. Amitiés féminines postcoloniales : le difficile dépassement des héritages impériaux (Suisse - Côte d'Ivoire, 1968-1975) ; Claire Nicolas.
- Varia. Du Pont-Euxin à la Thrace occidentale, la gouvernance des réfugiés grecs durant la transition politique de Constantinople (mars-août 1923) ; Stélios Moraïtis.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités


  • Auteur(s)

    Clément Fabre, Christophe Granger, Isabelle Surun, Collectif

  • Éditeur

    PU de Rennes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    07/12/2023

  • Collection

    Monde(s)

  • EAN

    9782753594777

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    208 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    20.8 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    436 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Clément Fabre

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Après 7 ans dans le cinéma en tant qu'assistant caméra et la création de quelques blogs (In love with Aude Picault, Le blog des frères crétins, Pas de pression), Clément entreprend de se consacrer plus sérieusement au dessin. Aujourd'hui, graphiste web à temps partiel, il participe régulièrement aux 24h de la BD d'Angoulême et continue à alimenter ses blogs ce qui lui a valu plusieurs invitations au Festiblog. Il travaille en ce moment sur un livre pour enfants, Le Mystère des Papas, à paraître aux éditions Frimousse. Le Banc de Touche sera sa première bande-dessinée publiée.

Christophe Granger

Christophe Granger est historien, membre du Centre d'histoire sociale du XXe siècle. Il est notamment l'auteur de La Destruction de l'université française (2015), Le Vase de Soissons n'existe pas (avec Victoria Vanneau, 2013), À quoi pensent les historiens ? (dir., 2013).

Collectif

.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2
empty