Verbicide - du bon usage des cerveaux humains disponibles

À propos

Ce livre traite du 11 septembre, du triomphe de la télé réalité, des formes nouvelles de domination symbolique, du capitalisme culturel, mais il gravite autour d'un seul et même foyer : la destruction du récit. Il s'agit des minutes d'un procès ouvert depuis le 11 septembre 2001, que l'auteur qualifie de crise mondiale de narration, et dont le symptôme le plus visible serait une inflation narrative, la substitution de l'anecdote (story) au récit (narrative). Qu'il
emprunte la forme de l'essai ou du récit, ce livre décrit la situation d'un homme sans recours narratif face à l'expérience. Un homme pour qui la distinction entre fait et fiction (c'est-à-dire la réalité de l'expérience), et entre vrai et faux (c'est-à-dire les normes de la pensée), n'existe plus. Un homme qui caractérisait pour Hanna Arendt, "le sujet idéal du règne totalitaire ". Un homme, en somme, sans récit. Aux pieds des tours en ruines, c'est le récit américain qui gît en pièces. C'est, face à l'empire, le manque et l'impossibilité d'une contre-narration que Christian Salmon explore et déplore ici.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Christian Salmon

  • Éditeur

    Climats

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    01/01/2005

  • EAN

    9782841582693

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    165 Pages

  • Longueur

    19.5 cm

  • Largeur

    12.4 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    175 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Christian Salmon

CHRISTIAN SALMON est écrivain et membre du Centre de recherches sur les arts et le langage (CNRS). Il a fondé et animé, de 1993 à 2003, le Parlement international des écrivains. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Tombeau de la fiction (Denoël, 1999), Verbicide (Actes Sud, 2007) ou encore Storytelling : la machine à fabriquer des histoires (La Découverte, 2007).

empty