Cantiques du chemin

Cantiques du chemin

Traduction SILVIA BARON-SUPERVIELLE  - Langue d'origine : ESPAGNOL

À propos

Traduire les poèmes de Thérèse a été d'abord, pour moi, en traduire le rythme. Sa voix, ses paroles sont tout entières contenues dans ce rythme, sorte de crescendo sur un chemin où les pas semblent souligner la cadence des phrases. Les mots que j'écrivais ne pouvaient avoir de sens que si je parvenais à transcrire en français cette musique fuguée et cristalline. Afin de la rendre le mieux possible, je n'ai pas tenu compte des rimes rigides, mais j'ai respecté le nombre de syllabes - en général sept - qui composent les vers, en essayant de faire coïncider les accents de l'espagnol avec ceux de la langue française. Thérèse est illuminée, transportée dans l'élan de sa marche triomphale. Ses Cantiques sont scandés par une chorale de femmes qui défile derrière une Croix, symbole de douleur et d'offrande. J'ai cherché à ce que les sons se ressemblent, s'échangent. J'ai tenté de reproduire le cortège de cette multitude en fête.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782908825701

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    270 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Sainte Thérèse D'Avila

Thérèse d'Avila, née le 28 mars 1515 à Gotarrendura en Castille, entre à l'âge de 20 ans au monastère de l'Incarnation d'Avila. Elle y prend le nom de Thérèse de Jésus et découvre dans la prière silencieuse (l'oraison) le lieu de l'amitié et de l'intimité avec le Christ.ÿPassionnément désireuse de partager son expérience et de la mettre au service de l'Église, elle s'engage dans la fondation de nombreux carmels. ÿElle a laissé une oeuvre écrite majeure et est devenue l'une des plus grandes mystiques de l'histoire chrétienne. Elle va réformer le carmel et mettre l'oraison, relation d'amitié avec Dieu, au centre de la vie religieuse. À travers ses écrits, où se distinguent surtout Le Livre de la Vie, le Chemin de perfection, les Demeures et les Fondations, sainte Thérèse donne à ses lecteurs un enseignement lumineux.ÿ Certains théologiens de son temps se sont montrés hostiles à la pratique de la prière silencieuse par les femmes. ÿPar son action, par sa pensée mais plus encore par sa vie elle-même, elle a contribué à la prise de conscience de la mission et de la dignité de la femme dans l'Église et dans la société. ÿPaul VI la déclare première femme Docteur de l'Église le 27 septembre 1970.

empty